Lorem Ipsn gravida nibh vel velit auctor aliquet.Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auci elit consequat ipsutis sem nibh id elit

FOLLOW ME

TWITTER GPLUS FACEBOOK BEHANCE PINTEREST


ABOUT ME

Section Title Separator

Etat – Civil

ABOUDOU Akindé Fatiou est né le 19 Mai 1991 à Parakou en république du Bénin. Il est fait une formation universitaire en agronomie avec l’obtention d’un Master Aménagement et gestion des ressources forestière.

En 2015, il commence le dessin de façon autodidacte et devient très vite professionnel. Sa passion le stylo.

Univers artistique

ABOUDOU Fatiou Akindé, plus connue sur le pseudonyme de AfaArt229 a commencé à dessiner en réalisant des portraits. A la quête de détails, de contraste, de volumes, il est tombé amoureux d’un outil assez commun qu’on pouvait retrouver partout et qui ne nous servait qu’à écrire. C’est le début de la carrière d’un artiste autodidacte qui a trouvé son médium idéal : le stylo. 

Avec le stylo, il tombait dans un univers stylographique où il pouvait gribouiller, hachurer, lever l’encre ou l’accentuer sur du papier. A partir de ce moment, chaque œuvre qu’il réalisait passait par une technique rigoureuse de tracés afin d’obtenir des œuvres allant du réalisme à l’hyperréalisme.

Si écrire au stylo est une tâche bien simple, cela se complique quand il s’agit de dessiner surtout quand on aime travailler sur de grandes surfaces. Il faut pouvoir faire le minimum d’erreurs possible car on ne pourra pas gommer, éviter les salissures de l’encre, et surtout être capable de travailler pendant un long moment sur une œuvre, car dessiner au stylo, ça prend du temps. 

Cette contrainte de temps avec le dessin au stylo, l’a donc amené à prendre du temps à peaufiner sa technique, et c’est lorsque ce medium lu a paru suffisamment conquis grâce à tout ce qu’il avait pu explorer comme formes, textures, dégradés, qu’il s’est ouvert à un vrai processus créatif qui requiert réflexions, recherche de sujets, thématique et réalisation d’œuvres.

Au-delà de dévoiler toute la beauté que pouvait offrir des portraits au stylo, le dessin devient donc pour lui un moyen d’engager des réflexions sur diverses thématique intéressante notamment le changement climatique, la gestion des ressources naturelles, sa compréhension du monde et mais également d’explorer d’autres domaines.

Ce travail rigoureux lui a permis dès ses débuts de maîtriser son art, et de se hisser très rapidement parmi le meilleur stylographe du Bénin, avec pour preuve le prix du Meilleur stylographe béninois gagner lors du Festival de dessin Vootoon 1ère édition en 2016 soit une année après ses débuts.

Dès 2018, il commence à intensifier son univers en s’essayant à d’autre forme de dessin autre que le portrait. Il s’intéresse à la nature, l’impact des activités de l’homme sur l’environnement, tout en continuant de faire des portraits.

Pour aller plus loin dans le domaine artistique en général, il participe en 2019 et en 2020, au Festival EffetGraff, qui est un Festival dédié au graffiti, sans jamais se détourner de sa passion première qu’est le stylo.

Pour lui le stylo est le medium par excellence. Il est facile d’utilisation quand on le maitrise et il permet également d’aller plus en détail dans le processus créatif. Son objectif a toujours été d’être cité parmi les meilleurs stylographes du monde et il travaille sans relâche à maitriser l’art en général et le dessin au stylo en particulier.

Pour se lancer des défis et performer en live, il organise des rencontres artistiques grand public dénommé Kor’Art Tour. L’objectif de ses évènements étant de faire connaître son univers, d’amener d’autres artistes ou passionné de dessin à mieux connaître son univers artistique (La Stylographie), mais également de faire connaître le travail d’autres artistes (Photographes, peintres, musiciens etc…)

Toujours dans le but de se hisser au sommet de la stylographie en Afrique et dans le monde, il participe au concours africain de dessin au Stylo BicArt Master organisé par la société BIC, une marque de stylo avec lequel il a toujours dessiner, et remporte le premier prix.

Aujourd’hui, il vise l’international et envisage exporter son talent en dehors de son pays le Bénin. Pour cela il travaille sans relâche afin d’atteindre son objectif.

Récompenses

  • Prix du meilleur stylographe béninois gagner lors du Festival de dessin Vootoon 1ère édition en 2016
  • BicArt Master 2019

 

 

Sorry, the comment form is closed at this time.